Le projet de transition professionnelle (PTP), ex-Cif (fongécif), permet au salarié de s’absenter de son poste afin de suivre une formation pour se qualifier, évoluer ou se reconvertir. Il est appelé CPF de transition. Il est ouvert sous conditions et est accordé sur demande à l’employeur. Le salarié est rémunéré pendant toute la durée de la formation.

La commission apprécie la pertinence du projet professionnel au regard des critères cumulatifs suivants :
     La cohérence du projet de transition professionnelle destiné à permettre de changer de métier ou de profession,
     La pertinence du parcours de formation et des modalités de financement envisagés à l’issue de l’action de positionnement préalable,
     Les perspectives d’emploi à l’issue de l’action de formation, notamment dans la région.

La formation visée doit être inscrite au RNCP (Répertoire National des Certifications Professionnelles) ou RSCH (Répertoire Spécifique des Certifications et Habilitations), bloc de compétences ou répertoire spécifique.

Pour un salarié en cours de CDI :
     A minima 24 mois, consécutifs ou non, en qualité de salarié, quelque soit la nature des contrats de travail successifs. Dont 12 mois dans l’entreprise actuelle. Aucune ancienneté n’est demandée pour les travailleurs handicapés et les salariés ayant retrouvé un CDI après un licenciement économique

Pour un salarié en cours de CDD :
     A minima 24 mois, consécutifs ou non, en qualité de salarié, quelque soit la nature des contrats successifs, au cours des cinq dernières années. Dont 4 mois (hors contrat CDD Particuliers*), consécutifs ou non, en contrat de travail à durée déterminée au cours des 12 derniers mois.